Organized by
LogoSchweizerische Gesellschaft für Geschichte
Logo Universität Lausanne
Supported by
Logo Universität Lausanne
Logo Schweizerische Akademie der Geistes- und Sozialwissenschaften
Logo Schweizerischer Nationalfonds
Logo Universität Lausanne
Logo Société Académique Vaudoise
Logo Fondation pour l'Université de Lausanne
Logo Mnémo-Pôle
Logo Fondation Pierre du Bois
Sponsored by
Logo Universitäre Fernstudien
Logo Ville de Lausanne
Logo Canton de Vaud
Logo Schwabe AG

Enjeux et controverses autour du pouvoir des intermédiaires (France, années 1990)

Croisant les témoignages des acteurs, des archives juridiques, institutionnelles, les archives du Web, des Newsgroups, des archives audiovisuelles et de la presse, l’analyse des débats qui entourent la responsabilité des intermédiaires techniques permet de révéler plusieurs enjeux de pouvoir qui traversent ce premier âge du Web : sont ainsi interrogées la question de la censure, celle de la régulation étatique vs l’indépendance du cyberespace, la possibilité d’une autorégulation, puis d’une co-régulation, mais aussi la réalité du « vide juridique » que certains acteurs mettent en avant. Les hésitations sur la création de nouvelles instances régulatrices ou l’appui sur des organismes existants type CSA, la formation d’associations professionnelles et citoyennes à l’instar de l’Association française des professionnels d’Internet ou de l’Association des utilisateurs d’Internet, les lignes de fracture qui se lisent entre un « Internet libre, gratuit et indépendant » et un « Internet commercial », témoignent de ce que les technologies numériques sont perçues comme un facteur disruptif en termes de pouvoirs (démocratique, économique, d’expression, etc.). Cette étude permet à la fois d’explorer un moment décisif de prise de conscience politique des enjeux liés au numérique, l’émergence d’une gouvernance de l’Internet qui ne porte pas encore explicitement son nom, la formation de cultures numériques qui se forgent dans l’adversité et de retrouver les acteurs et controverses qui traversent une webosphère encore en construction mais déjà multi-parties prenantes, aux imaginaires, pratiques et valeurs en tension.

ReferentIn


Tagungsorganisation: Schweizerische Gesellschaft für Geschichte und Historische Institute der Universität Lausanne | Kontakt