Organized by
LogoSchweizerische Gesellschaft für Geschichte
Logo Universität Lausanne
Supported by
Logo Universität Lausanne
Logo Schweizerische Akademie der Geistes- und Sozialwissenschaften
Logo Schweizerischer Nationalfonds
Logo Universität Lausanne
Logo Société Académique Vaudoise
Logo Fondation pour l'Université de Lausanne
Logo Mnémo-Pôle
Logo Fondation Pierre du Bois
Sponsored by
Logo Universitäre Fernstudien
Logo Ville de Lausanne
Logo Canton de Vaud
Logo Schwabe AG

"Go ahead"! Les filiales américaines de Ciba dans l'optique de la maison mère bâloise (1945-1970)

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, les multinationales helvétiques possédant des filiales aux Etats-Unis avaient réalisé des profits appréciables et accru leurs engagements outre-mer. Dès 1945, alors que les Etats-Unis sortent du conflit avec une puissance sans précédent, les dirigeants des multinationales suisses engagent leurs filiales américaines dans une activité intense, notamment en agrandissant considérablement leurs centres de production et de recherche. Cette internationalisation croissante des activités des firmes suisses induit ainsi un type de gouvernance plus décentralisée, laissant aux filiales davantage d'autonomie. La définition d'une stratégie d'ensemble applicable au groupe devient une préoccupation de premier ordre pour les dirigeants helvétiques à un moment où les opérations des filiales américaines des multinationales helvétiques tendent à égaler, voire dépasser, celles de la maison mère. Cette évolution, en bouleversant l'influence de la maison mère, des filiales, ainsi que leurs liens avec différents partenaires aux Etats-Unis, touche directement à la question des relations de pouvoir.

Par le biais d'une étude de cas sur l'entreprise chimique bâloise Ciba, ma présentation s'intéresse au déploiement des activités des filiales américaines des multinationales suisses dès 1945, ainsi qu'à leur impact sur les rapports de pouvoir au sein du groupe (Konzern); le secteur de la chimie est en effet particulièrement sensible au boom spectaculaire du marché américain après-guerre. Alors que les affaires de la compagnie helvétique aux Etats-Unis sont cruciales pour sa prospérité, il s'agit d'analyser la position de la direction de Bâle et celle des responsables américains sur la politique de l'entreprise, son développement et le niveau d'internationalisation souhaité. Dans cette conquête des marchés mondiaux, quelles places respectives occupent la maison mère située en Suisse et ses filiales aux Etats-Unis?

ReferentIn


Tagungsorganisation: Schweizerische Gesellschaft für Geschichte und Historische Institute der Universität Lausanne | Kontakt